Wayward Souls

TumblrPartager

En 2011, une minuscule entreprise, sortait Mage Gauntlet. Un fantastique jeu mobile Zelda-like, avec un gameplay fluide, une histoire légère et engageante et surtout des musiques incroyables:

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Et 3 ans après, Wayward Souls surgit des reins de Mage Gauntlet, dans le même univers mais avec 6 personnages au choix; 3 au début et 3 à débloquer qui correspondent aux 3 mondes disponibles. Cela semble peu, mais croyez-moi quand je vous dis; ça ne l’est pas… Je comptais à la base vous parler de la compagnie responsable de ces merveilles; Rocketcat Games, et présenter leurs jeux, comme je l’avais fait pour Simogo, mais il y a suffisamment à dire sur Souls pour que je ne m’étende pas trop sur les créateurs.

 

Rocketcat Games, c’est donc une minuscule compagnie d’américains qui ne se sont jamais rencontrés en personne (non, j’vous jure); Kepa Auwae, Jeremy Orlando et Brandon Rhodes. Et qui, avant de former leur société, étaient respectivement infirmier, programmeur de jeux de Mahjong et livreur des pizzas. Une sacré bande d’allumés donc. Mais passons à Wayward Souls:

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Comme vous avez pu le voir au début du trailer – Randomly Generated Levels – les niveaux sont créés aléatoirement. Il y a bien sûr une base visuelle pour chaque monde: une Mine, un Château et des Catacombes. Mais chaque étage est unique dans sa disposition et vous réservera toujours une surprise, ne serait-ce qu’en plaçant des lits et des chaises, des peintures et des bibliothèques, des tombes, des torches, des tonneaux, des tables et une myriade d’autres petits détails qu’on peut, bien évidement, entièrement détruire… Et même être récompensé pour cette action puisqu’on y trouve parfois des pièces d’or…

 

Et le hasard fait bien les choses; tous ces objets semblent raconter une histoire et renforcer l’impression de voyager dans un univers unique. Le fait que l’aspect visuel du jeu soit absolument sublime y est pour beaucoup. J’y joue depuis presque un mois maintenant et il arrive à me surprendre continuellement. Chaque monde a son type d’ennemis, et vous pouvez quelque fois tomber sur des mini-boss, des versions différentes et plus difficile à battre que les ennemis communs.

 

Le trailer disait aussi High Difficulty, et il ne plaisantait pas. Parce que ce jeu est dur comme du diamant. Il va vous mettre des claques, c’est sûr, mais ne sera jamais injuste… L’aléatoire de Wayward Souls ne signifie pas que le design est mal foutu. Si vous merdez, c’est de votre faute. Et en cela, il rappelle les jeux de l’époque SNES. Sauf qu’ici, on ne peut pas passer les niveaux grâce à la mémoire musculaire, en y jouant tellement de fois qu’on finit par les connaitre par coeur, mais à la force des réflexes.

 

Oh.Shit

 

 

Souls nous propose 3 personnages aux choix; le guerrier – armé d’une épée, d’un bouclier et de haches de jet – le mage – flammes et rafales d’énergie, et l’assassin – qui trimbale un couteau merdique mais qui fait plus de dégât lorsque vous poignardez vos ennemis par derrière! Chaque héros a sa propre histoire. Ils se retrouvent tous dans une tour gigantesque, et l’on y découvre au fur et à mesure la raison de leur présence ici. Le jeu rajoute aussi régulièrement des événements aléatoires comme des fantômes de feu les propriétaires de la tour ou même des squatteurs qui ne manqueront pas de vous attaquer si vous les dérangez.

 

La prise en main est excellente, même si elle peut au début déconcerter les habitués du D-pad sur les jeux mobiles. Chaque héros se joue de manière très différente, et vous trouverez régulièrement des forges pour modifier les bonus de certaines armes ou équipements ou même carrément les remplacer.

 

Mais la véritable force de ce bijou, c’est de pousser à faire des choix réfléchis. Pas de « continues » dans Wayward Souls, lorsqu’on périt, on revient au début du monde. Il faut donc faire preuve de stratégie; parfois une forge vous offrira un choix qui vous mettra en désavantage… En effet, les upgrades, aussi fun soient-elles, peuvent changer radicalement la manière de jouer. Il vaut donc mieux continuer son chemin avec l’équipement par défaut si ce qui est proposé ne plait pas. Des labyrinthes apparaissent régulièrement, avec de l’or éparpillé partout dedans et un coffre juteux au milieu, mais il est certainement rempli d’ennemis dangereux et vous n’avez plus beaucoup de vie, il vaut mieux passer et ne pas tout risquer.

 

Bien sûr, le hasard génère aussi des étages comme celui-ci. Passer au suivant ou rester explorer?

 

Exit.v02

 

 

Voici un autre exemple. L’un des personnages à débloquer utilise des sorts pour invoquer différentes créatures, dont des ombres. En commençant un monde, sans aucun items, ni bonus, je vois une salle avec un papier sur la porte; « If you enter, stay on the lighted path! ». Je peux continuer et trouver la sortie, rien ne m’oblige à entrer, mais la curiosité est trop forte. Je passe la porte et vois un minuscule chemin faiblement illuminé au milieu d’une pièce plongée dans le noir… et des centaines d’yeux curieux qui me fixent… Je m’avance et distingue enfin qu’il s’agit d’ombres, de mes ombres!

 

Shadow.01

 

 

En restant sur le chemin, les créatures ne me font rien mais si j’en sors, elles me prennent en chasse. Je suis, en fait, dans une gigantesque pièce sans autre mur que les ombres pour former le labyrinthe. Des tas de pièces d’or sont disposées au milieu des ennemis pour me tenter et un coffre avec un chapeau (ou casque, ou coupe de cheveux) m’attend à la fin…

 

Ah oui, les coffres à chapeau! Comme, Mage Gauntlet, le jeu nous propose des centaines d’options pour changer la tronche de votre protagoniste, masques, couvre-chefs, lunettes, moustaches, casques à pointes, à cornes, à poils, remplacer sa tête par celle d’un ennemi, des clins d’œil à d’autres jeux, etc, etc. etc.

 

Au final, Wayward Souls est un jeu qui offre une rejouabilité immense, un gameplay varié, 6 histoires uniques, et je ne m’en lasse tout simplement pas. Il coûte un peu plus de 5 francs, et je vous conseille de l’acheter immédiatement car Rocketcat Games a prévu 3 updates avec un nouveau mode, monde et personnage qui feront augmenter le prix d’1 dollar à chaque fois. Je vous assure cependant que la bête en vaut le coup.

 

 

 

 

Vous êtes encore là ? Toujours pas convaincu ?

Des images valent plus que n’importe quelle avalanche de paroles.

 

La.Classe.JteDisSurprise.mothafacka

Lab.03.Attack


 

 

EDIT: Lundi 26 mai, dernier perso débloqué /o/

 

3 comments on “Wayward Souls

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + cinq =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>