Paul Robertson

TumblrPartager

Comme tout les internautes du monde, vous avez sûrement vu le générique des Simpsons en version pixel art… Après le buzz créé par cette vidéo – des millions de vues en moins de 2 jours! – les producteurs des Simpsons ont contactés les créateurs pour la permission d’utiliser cette intro dans l’épisode 14 de la saison 26!

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Seulement 3 personnes ont travaillés sur cette petite merveille; Jeremy Dower pour la musique et le montage sonore, Ivan Dixon et l’homme au cerveau dérangé; Paul Robertson pour l’animation et le pixel art. Vous pouvez d’ailleurs voir une interview réalisée par l’agence Symphonic Pixels dans laquelle Paul et Ivan, mal à l’aise, expliquent le pourquoi du comment.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Le petit trip spatio-délirium à la fin du générique des Simpsons, lorsqu’ils sont tous assis sur le canapé, c’est du Paul Robertson tout craché. Et si vous ne voyez pas à quoi je fais allusion, regardez donc cette intro pour la chaîne de télévision Adult Swim.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Bien qu’il reprenne des visages connus de différentes séries disponibles sur Adult Swim, l’univers de l’artiste est toujours dégoulinant de folie. Comme il le disait dans une interview pour the Verge; « j’essaye toujours de faire quelque chose que j’aimerais regarder. J’aime les choses ridicules et extrêmes, alors c’est ce que j’essaye de créer. » Cela confirme peut-être ce que je pensais de son état mental…

 

Mais, au fait, qui est Paul Robertson?

 

C’est un animateur et graphiste australien que je considère comme un dieu vivant, un sculpteur du pixel, et qui travaille beaucoup dans le monde du jeu vidéo, ce qui était assez prévisible vu son style… Parmi son palmarès, on peut nommer des jeux indépendants comme l’excellent Fez, mais aussi des jeux grand public (et moins bons) comme Batman, Iron Man, X-Men ou Adventure Time pour la Game Boy Advance et la Nintendo DS, et créés par Activision et Ubisoft! Il a d’ailleurs également travaillé avec Ubisoft sur le jeu Scott Pilgrim vs. the World: the Game.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Il continue maintenant sa route avec des boites indépendantes, telle que Tribute Games pour le jeu Mercenary Kings – une sorte de Metal Slug où l’on créer ses propres armes – disponible sur Steam’s Early Access program et bientôt sur PlayStation 4, et qui a vu le jour grâce à un Kickstarter auquel j’ai participé (un peu).

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Et non content de travailler dans le monde du jeu vidéo et de créer des intros pour Adult Swim, Paul Robertson a également prêté son talent à deux épisodes du fantastique dessin animé Gravity Falls.

 

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

 

Ainsi que des affiches d’événements pour Adventure Time et Gravity Falls.

 

Adventure Time Gravity Falls

 

Mais après tout, nous sommes sur internet, alors réjouissons-nous quelques secondes avec des chats mignons.

 

 

Enfin, aussi mignons que Paul Robertson sache les faire.

 

Cats

 

Et j’ai bien évidemment gardé le meilleur pour la fin; car sa folie ne se comprend vraiment qu’à travers les vidéos qui suivent; Pirate Baby’s Cabana Battle Street Fight 2006 et Kings of Power 4 Billion% (ambiance sonore de Cornel Wilczek, aussi connu sous le nom de Qua). La première était le premier buzz de Paul Robertson, et raconte l’épopée en noir et blanc d’un duo de héros mâles à travers plusieurs niveaux pour secourir la demoiselle kidnappée par Pirate Baby. Et la seconde… euh.. et bien, c’est la guerre entre des gens… et les rois de la violence venu de l’espace? Peut-être… Je vous laisse juger. Attention, c’est pas pour les épileptiques.

 

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre + = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>