Paléo 2014 j’ai survecu

TumblrPartager

Ça y est je suis rentré… un peu en avance certes, de Paléo.

Je ne suis certainement plus assez rock’n’roll à mon âge pour survivre à tant d’intensité… Puisque cette année je travaillais dans un stand @BigTartines j’ai donc commencé lundi… en converse… oui il pleuvait… trop d’intensité je vous disais.

Alors mardi il y avait pas mal de truc que je voulais voir et même des trucs que je savais pas que je voulais voir mais que c’était trop bien!

Commencé avec Doomenfels un groupe zurichois qui chante en suisse-allemand c’est assez rare pour le souligner. Doomenfels nous caresse avec une musique sombre et lourde bien qu’aérienne, j’étais charmé.

Ensuite bah j’ai couru voir Girls in Hawaii, un bon groupe d’indie pop belge que je n’avais pas encore réussi à voir en concert. Il étaient à la hauteur de ce que je attendais et je lève ma bière à la musique belge!

Après en me promenant sur le terrain j’ai vu un peu malgré moi Bastian Baker (Fierté nationale de la musique suisse depuis danse avec les stars) et même si j’aime pas trop ce qu’il fait et qu’il m’énerve un peu et que je le trouve tout lisse… bah je dois avouer qu’il faisait très bien son boulot sur scène qu’il était bien connecté avec son publique, qu’il avait l’air content d’être là et qu’il était vraiment généreux. Selon moi il était mieux que Jack Johnson qui est passé quelques jours plus tard.

Après ça il y avait Catfish, putain la claque! J’ai même pas envie de décrire tellement c’était bien et que mes mots ne seront pas à la hauteur. mais je vous ai mis le liens sur le nom du groupe pour que vous puissiez écouter.

Après il y a eu M.I.A. et c’était pas mal… pas transcendant mais chouette.

Les Black Keys pareil et le son pas top…

Après Gesaffelstein balançait pas mal du lourd.

Ensuite j’ai dormi.

Le lendemain mercredi je suis allé voir Adieu Gary Cooper et c’était vraiment super! Et comme je suis un gars super et ben je vous ai ramené des images!

Image de prévisualisation YouTube

Après je suis une grosse lopette je sais… mais j’avais mal au bras d’avoir filmé… Alors je suis pas allé voir Seasick Steve ni Polar… Mais j’ai vu Seasick Steve un moment pendant l’insipide concert de Jack Johnson, le seul moment du concert ou ça bougeait un peu.

Jeudi je n’ai vu que 15 minutes de The Parov Stelar Band et je suis parti… j’ai trouvé que c’était comme Caravan Palace mais en moins bien je ne suis donc pas resté longtemps!

Vendredi je suis arrivé trop tard pour Skip the use mais vu que c’était la tempête pendant le concert je suis pas trop déçu d’avoir raté ça. J’ai pas réussi à me motiver à aller voir Shaka Ponk, ni The Prodigy, ni Salut c’est cool que j’avais déjà raté au festival de la cité.

Samedi par contre j’ai bougé mon cul et j’ai vu le splendide concert de Odezenne! Hip-hop eléctro novateur et original, Odezenne se détachent des codes et des idées reçu sur le hip-hop pour nous proposer leur vision de cette musique, il étaient heureux d’être sur scène et ça se communiquait clairement au public! Un magnifique concert plein d’énergie et sans fausses notes! Merci à eux de sortir le hip-hop de tous les clichés gangsta et mysogines! Ensuite je suis allé voir les Casseurs Flowters qui ont bien fait leur taf, bon concert bien énergique, mais j’ai trouvé qu’Orelsan seul sur scène était plus doué pour recréer l’univers et l’atmosphère de son album quand je l’avais vu il y a quelques années. Non je suis pas allé voir Mr Oizo parce qu’il y avait trop de boue pour que je puisse danser correctement, en plus je l’avais déjà vu et je préfère les films de Quentin Dupieux que les chansons de Mr Oizo!

Pis dimanche bah… j’en avais marre alors je suis rentré, sans mettre les pieds sur le terrain.

Que penser de cette 39ème édition de Paléo? J’ai du mal à dire parce qu’habituellement je passais la semaine sur le terrain et faisais éventuellement un petit tour au camping. Cette année le stand @BigTartines était au camping donc je n’ai pas vu le festival comme d’habitude. Mais à priori rien à changer Paléo est toujours critiquable pour les même raison, plus qu’un festival c’est une grosse kermesse, une fête à la saucisse, les concerts sont souvent secondaire pour le publique… Les têtes d’affiches sont souvent décevante et il y a des gosses et des kikoo partout sur le terrain certes… mais finalement c’est aussi ça qu’est sympa à Paléo… Et les critiques du genre la prog est pourrie c’est juste la critique des blaireaux qui sont pas assez curieux pour aller voir ce que les petites scène propose, car au niveau du Club Tent et du Détour, il y a pas grand chose à critiquer niveau programmation.

Bref c’était sympa bonard comme chaque année mais je suis content d’avoir retrouvé mon appartement bien sec et sans boue!

À l’année prochaine Paléo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 6 = deux

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>